Mon nuage

Ventilo

Timide.

Voilà comment j’étais.

Intimidée. Aussi. Trop de monde. Mais je m’en doutais

Honteuse? Même s’il n’y avait pas vraiment de quoi avoir honte. Mais toutes ces personnes si jeunes autour de moi me mettaient mal à l’aise, comme si je n’avais rien à faire là, comme si je n’avais pas mal place dans ce cours.

J’apprenais à courir. On apprenait tous à courir. Certains savaient mieux que d’autres. Moi, je ne savais pas.

C’est pas grave si je tombe, c’est pas grave si je me blesse. C’est tout ce que je peux faire, de toute façon. 

Mais à force de courir, j’ai eu chaud. Trop chaud. Alors je me suis faufilée vers ce cher ventilo.

Ce ventilo, je me l’étais approprié. Il était cool, il était gentil, il était frais. Normal, c’était un ventilo. Mais devant lui, je me laissais aller. Je ne faisais plus attention aux gens autour de moi. Je respirais, enfin.

Et là, vous êtes arrivées. Vous deux, boules d’énergie ambulantes, vous qui saviez déjà courir avant même d’arriver. En tout cas, c’était l’impression que vous me donniez.

Alors j’ai partagé « mon » ventilo. Parce que contre toute attente, j’étais à l’aise avec vous. Et puis, je pouvais quand même profiter. J’ai pu rire avec vous, j’ai beaucoup apprécié.

Les souvenirs s’écroulent comme des pétales…

Après ça, le hasard a fait que nous nous sommes retrouvées. On faisait alors partie des gens réveillés, ceux qui voulaient en réveiller beaucoup d’autres. On avait nos rêves. Il y a eu des hauts, des bas, des hauts, des hauts, et encore des bas, mais nous sommes plus ou moins restées.

… de fleurs séchées. 

On a même été au bord de la crise cardiaque. Mais peu nous importait, on faisait des choses qu’on aimait.

Puis il y a eu des séparations, mais aussi des retrouvailles, au final, on est restées ensemble. Jusqu’à aujourd’hui.

Ne me dis pas au revoir

Je n’ai pas su te retenir, je n’ai pas su te protéger. Le rôle de mère, de grande sœur, de leader, j’ai mal géré.

Tu me fais pleurer

Même si je sais que ce ne sont pas des adieux, et que d’une manière ou d’une autre, on arrivera à se retrouver.

Je t’aime

Publicités

2 commentaires sur “Ventilo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s