Happy…? : Chapitre 6 – Danse

Bak JiMin

    Je me dirige vers chez Tae. J’aime bien le samedi. Je me lève tard, j’ai juste le déjeuner à subir dans cette maison de fous et après, je peux me barrer. Sérieusement, je vais finir par devenir fou, moi aussi. Rester à la maison le weekend, c’est juste l’horreur. Être toute la journée avec eux. Encore si Tae vient, ça va. Mais on ne peut pas trop bouger de la chambre, sinon, ça risque de dégénérer. Du coup, je préfère squatter chez ce petit TaeTae.

    J’arrive vers chez lui et je vois un gars arriver en même temps. Le mec a ses écouteurs dans les oreilles et marche en dansant à moitié. Je pouffe de rire. Bon, OK, je suis peut-être capable de me retrouver dans la même situation mais c’est toujours marrant de voir les autres. Je souffle pour me calmer et commence à monter les escaliers menant chez les Gim. Le mec me suit. Je le sais car j’entends ses pas irréguliers dans l’escalier en métal. C’est encore plus marrant de le voir danser, en montant. Je me retiens de rire tant bien que mal.

    Je m’arrête devant la porte de l’appartement. Je me retourne, le mec est encore là. Il s’est arrêté et me regarde avec un grand sourire. Il me suit ou quoi ?!? Trop bizarre ce mec. Bon. Je me décide à lui parler. Soyons polis.

« Euh… Je peux vous aider ? Vous cherchez un appartement en particulier ? »

    Il pouffe de rire. Mais qu’est-ce qui lui prend tout d’un coup ? Ah, oui… mon accent… Je fronce les sourcil, il m’énerve un peu.

« Ah… Excuse-moi, excuse-moi… »

    Il me tutoie ??? D’où il me tutoie ? Il se calme et reprend.

« Ton accent est trop marrant, je ne m’y attendais pas, désolée. Mais ne t’inquiète pas, je ne me moque pas, hein ? J’ai juste été surpris.
— Euh…
— Ah ! Oui ! Moi, c’est Jeong HoSeok ! Enchanté. »

    Ce mec est fou… Pas autant que Tae, mais presque. Et le fou est en train de me tendre la main, avec un grand sourire. Trop bizarre. Flippant, même…

« Bon, là, t’es sensé te présenter, mec. »

    Mec ?!? Mais il se prend pour qui, lui ??? Bon, restons polis…

« Euh… Je ne vous connais pas, moi.
— Bah justement ! C’est à ça que servent les présentations, non ?
— Mais…
— Allez, fais pas ton timide ! On a l’air idiots à rester devant la porte, comme ça ! On va pas y passer l’aprem ! Il faudra entrer au bout d’un moment !
— Bah justement ! … Attendez… Vous… Vous allez chez les Gim ?!?
— Ben oui ! Je suis un pote de NamJun ! Bon, du coup, tu te présentes ou pas ?
— Euh… Oui… Bak JiMin. Enchanté. Je suis un ami de Tae. Euh… de TaeHyeong.
— Bah voilà !!! Enchanté JiMin ! Bon, on sonne ? »

    Barge. Ce mec est barge. Depuis quand NamJun Hyeong traîne avec des personnes comme lui ? Son autre pote, là, YunTruc, il est complètement à l’opposé. C’est un vrai mollusque comparé à lui… M’enfin… Je sonne à la porte. J’entends Tae arriver en courant. Je souris d’avance.

    La porte s’ouvre et Tae nous regarde avec surprise. Il allait dire quelque chose quand le pote de NamJun Hyeong s’avance soudainement en gesticulant dans tous les sens vers Tae en criant « Bonjour TaeHyeong !!! ».

    J’éclate de rire en voyant la tête que fait Tae. Il est super surpris. C’est tellement rare de le voir les yeux grands ouverts et la bouche pendante !!! Là, ça se voit tellement qu’il ne sait pas comment réagir ! D’habitude, c’est plutôt lui qui fait cet effet là. C’est lui qui surprend les gens et ce sont les gens qui ne savent pas comment se comporter face à lui.

    En me voyant rire, HoSeok semble fier de lui et commence à rire aussi. Assez vite, Tae se met à rire avec nous et on commence à essayer d’imiter la super danse de HoSeok.

Gim NamJun

 

    J’entends rire dans l’entrée. Donc, ça doit être Tae et son pote, JiMin. Ce mec vient pratiquement tous les weekends. Et quand ce n’est pas lui qui vient, c’est TaeHyeong qui va chez lui. Inséparables, ces deux là. Au moins, le petit a enfin réussi à se faire un ami proche. Ce gosse est tellement bizarre que la plupart des gens ont du mal avec lui. Mais avec JiMin, ça a l’air d’aller.

    Bref. Là, ça doit bien faire cinq minutes que je les entends rire et crier dans l’entrée. Les voisins vont finir par péter un câble s’ils continuent leurs conneries, là ! Bien sûr, ce n’est pas Hyeong qui va les arrêter, il est trop gentil celui-là. Trop laxiste. Du coup, c’est à moi et toujours à moi de le faire. Fais chier. Je sors de ma chambre et je me dirige vers l’entrée pour les engueuler.

« Eh ! Les gosses ! Vos gueules ! Les voisins vont… HoSeok ?!? »

    Il y a bien JiMin, comme je le pensais, mais il y a aussi HoSeok qui me regarde avec son éternel sourire. Mais qu’est-ce qu’il fout là à gesticuler dans tous les sens en faisant des danses avec les deux autres, lui ? En attendant, les trois ont l’air de bien se marrer. Depuis quand ils se connaissent ???

« Coucou NamJunie !!!
— Bonjour, NamJun Hyeong !
— Ouais, salut. Mais qu’est-ce que vous foutez à hurler dans l’entrée ? Vous vous rendez compte qu’on a des voisins ?!? Après, ils vont encore poser une plainte et on va finir par se faire virer d’ici !!!
— Calmos, Hyeong ! Apparemment, HoSeok Hyeong et JiMinie se sont croisés dans l’entrée !
— Et pourquoi vous hurlez comme des malades ???
— Là, c’est toi qui hurles, Hyeong.
— Ah ! C’est à cause de moi. Désolé, NamJunie… Je voulais dire bonjour à ton petit frère à peu près de la même manière que l’autre jour, quand il s’est présenté à moi…
— Et ?
— Et après, bah… on a continué à danser… »

Danser ? Ils appellent ça « danser » ? Même moi, je danse mieux ! Quoi que… Bref. Tous les trois me regardent avec un grand sourire. Je soupire. Ils me fatiguent.

« Bon, déjà, vous allez entrer. Et fermez cette porte, histoire de ne pas avoir de problèmes avec les voisins, au moins.
— Désolé NamJun…
— Pas grave, t’inquiète. »

    HoSeok a l’air de s’en vouloir un peu… Par contre, les deux autres s’en foutent royalement et se jettent sur le PC, dans le salon. Pourquoi c’est HoSeok qui culpabilise alors que ce sont les deux autres débiles que je voulais engueuler ?!? Bref. Comme des débiles, ils commencent à regarder des vidéos débiles sur Youtube. Et forcément, comme des débiles, ils rigolent comme des débiles. Je confirme, ils s’en foutent royalement de l’engueulade de tout à l’heure. Je soupire. De vrais gosses. Débiles.

    Bref, j’explique à HoSeok que YunGi a de petits soucis avec ses parents et qu’il a prévenu qu’il serait là un peu plus tard. Du coup, on se met à regarder des vidéos avec les petits pour passer le temps. Bon, ok, on est peut-être un petit peu débiles, nous aussi.

    On est en train de se marrer devant la vidéo d’un chien qui fait du skate quand j’entends quelqu’un pouffer derrière moi. C’est Hyeong. Il regarde l’écran un peu de loin. Il a dû être attiré par nos rires. Je l’observe, il rit doucement en cachant sa bouche, comme d’habitude. Je lui fais signe de venir regarder avec nous mais il secoue sa main pour me faire comprendre qu’il ne veut pas. Quoi ? Il se trouve trop vieux pour ça, c’est ça ? Pfff… Je me remets à regarder l’écran et me marre devant un chat qui fait du piano. Je vois Hyeong s’approcher petit à petit pour au final se retrouver entre HoSeok et moi, complètement explosé de rire, les deux mains scotchées sur sa bouche. Je ricane et lui donne un petit coup de poing sur l’épaule. Il me regarde, hausse les épaules et sourit. Je souris aussi. Il essaie de faire l’adulte à s’occuper de Tae et moi, mais au final, c’est encore un enfant lui aussi.

Jeong HoSeok

 

    Petit à petit, la session de visionnage de vidéos marrantes s’est transformée en session karaoké. Là, on enchaîne les musiques du groupe BigBang. Ça tombe bien, moi, j’adore ce groupe. Ça a l’air de faire l’unanimité, d’ailleurs.

    Vu que j’ai déjà entendu NamJun et Jin Hyeong chanter, je me mets à observer TaeHyeong et JiMin. JiMin chante vraiment bien. Il a une voix douce et arrive facilement à monter dans les aigus. Voire les très aigus. C’est vraiment impressionnant. En plus, j’ai l’impression qu’il perd son accent quand il chante. Il aime chanter, c’est flagrant. TaeHyeong, lui, a une grosse voix grave. Elle a un certain charme, je dois l’avouer. Mais surtout, on a du mal à croire que c’est ce gamin qui produit une voix aussi puissante. Il a l’air tellement enfantin… Bien sûr, j’avais déjà noté qu’il avait une voix assez grave lorsqu’il parle, mais quand il chante, c’est beaucoup plus impressionnant. C’est génial, il est vraiment étonnant ce garçon…

    Je remarque que JiMin semble aimer particulièrement TaeYang. Il connaît ses paroles par cœur vu qu’il ne regarde pas l’écran et là… bah il comment à danser. Pas une petite danse, hein ! Il danse vraiment, il est à fond dans la partie de ce que je pense être son idole. Je le regarde danser, et il danse plutôt bien… Voire vraiment bien, en fait ! Il me donne envie de danser. Du coup, je me mets à danser avec lui. Il apprécie et tire TaeHyeong pour qu’il danse avec nous. Pendant ce temps, NamJun et Jin Hyeong continuent à chanter en nous regardant danser et en tapant dans leurs mains. J’adore cette ambiance. C’est trop bien !

    Les danses commencent à devenir de plus en plus ridicules et de plus en plus féminines jusqu’à ce que TaeHyeong propose de faire un battle entre JiMin et moi. Je regarde JiMin, il a l’air plutôt confiant. Je ricane.

« Fais attention, Jimin-a ! Pour le moment, je n’ai pas été sérieux !
— T’inquiète, moi non plus, HoSeok Hyeong !
— Ooooh ! Moi, je veux bien savoir ce que ça donne quand vous êtes sérieux, tous les deux ! nous lance Jin Hyeong, tout excité, en tapant dans ses mains.
— OK ! Va pour un battle ! décide NamJun en se levant et en brandissant son poing.
— YEAH !!! »

    On décide de faire le battle en trois manches. Une musique par manche. Première musique : I Need A Girl, la dernière musique de TaeYang. Bon. Il est un peu avantagé, là, non ?C’est pas du favoritisme, ça ? Du coup, il commence. Je l’observe attentivement. Il est vraiment bon. Je suis tout excité. C’est génial. Ça me fait vraiment plaisir de rencontrer aussi vite quelqu’un qui est passionné par la danse, comme moi. Mince, à mon tour de danser. J’étais tellement dans la lune que je n’ai pas pris le temps de me mettre dans la musique. Bon. Improvisons.

    Fin de la première manche. JiMin gagne. Ma déconcentration a été fatale. En même temps, il était un peu avantagé… Sauf que maitenant, je suis concentré. Impossible que je perde cette manche. Deuxième musique : Rockit de Herbie Hancock. Ouah. Vieille musique… mais super musique !!! J’abaisse mon bob sur mes yeux pour me mettre en mode danse et je me mets à danser.

Min YunGi

 

    J’arrive enfin devant chez les Gim. Je souffle un bon coup pour me calmer. Ouais, je suis énervé. Cette famille me soule. Ou plutôt, les vieux cons que j’ai comme parents me soulent. « Quoi ?!? Tu veux encore aller chez ces petits bâtards abandonnés par leur mère ??? Tu nous fais honte ! Vas-y, si tu veux y aller, espèce de bon à rien ! Mais si tu y vas, ne reviens plus du weekend ! Je ne veux plus te voir ! Dégage ! ». Sympa le paternel, hein ? J’ai failli lui foutre un poing quand il a traité mes potes de bâtards. Mais quand j’allais répliquer, j’ai vu Nuna au bord des larmes et je me suis arrêté. Au moins, je serai tranquille pour le weekend. Et au moins, plus de problème pour aller voir HoSeok demain ! C’est cool, ça. Ça va me faire des vacances.

    Bon. Ça y est je suis calmé. J’ai l’air con, maintenant, à attendre devant la porte sans rien faire. Pas très classe, tout ça. Je sonne. J’attends. Bon, ils comptent me faire poireauter pendant combien de temps, là ? J’enlève mes écouteurs pour écouter ce qu’ils font. J’entends des cris, des rires, de la musique et des claquements de mains. Mais qu’est-ce qu’ils foutent ? Je sonne de nouveau et commence à tambouriner la porte. La musique se finit, j’entends un applaudissement et enfin, on vient m’ouvrir la porte.

« Vous en avez mis du temps ! J’attends depuis tout à l’heure devant la porte !
— Désolé, désolé, YunGi. On faisait un battle et HoSeok vient de gagner la deuxième manche. C’était gé… euh… ça va ?
— Bof… Mes parents me font chier. D’ailleurs, Jin Hyeong, je peux rester chez vous ce weekend ?
— Oui, bien sûr. Tu es toujours la bienvenue, je te l’ai déjà dit. Mais entre, déjà.
— Merci. »

    J’entre chez eux avec mon sac avec mes affaires pour le week end. Je fois faire une tête d’enterrement car tout le monde s’arrête de rire et s’amuser dès qu’ils me remarquent.

« Salut Yun… Oh là làààà ! Mais qu’est-ce qu’il s’est passé ???
— Quoi ? Qu’est ce qu’il y a ? »

    HoSeok se jette sur moi et me regarde d’un air inquiet. NamJun, lui, a l’air super contrarié. Je le regarde sans comprendre. Il me montre sa joue en soupirant. Ah. Oui. J’avais oublié. La baffe de ma mère, durant la dispute. Putain, ça se voit encore ? Pourquoi je marque autant et aussi longtemps ? Mais merde, quoi. En plus, ça gâche ma beauté…

« Ah, ça… Ce n’est rien, t’inquiète. Je marque facilement et ça reste longtemps. Je me suis juste engueulé avec mes parents. Et je me suis pris une baffe. Ils me font chier. Ils sont trop cons…
— YunGi… Tu ne devrais pas parler comme ça de tes parents. Même s’ils t’ont frappé, ce sont tes parents, quand m…
— HoSeok ! Tu ne connais même pas mes parents ! D’où tu me juges, comme ça ? Tes parents sont peut-être géniaux, les miens, ne sont pas du tout comme ça, OK ? Je n’ai pas une famille parfaite. Ou plutôt, ma famille ne peut pas être parfaite à cause de moi.
— Hein ? Mais pourquoi ?
— Parce que je suis nul en cours ! Parce que j’ai redoublé ! Parce que je suis la honte de la famille ! Parce que je ne veux pas fréquenter des petits cons friqués qui pètent plus haut de leur cul ! Et surtout parce que j’ose être ami avec des gens de la populace qu’ils traitent de bâtards abandonnés !!! »

    Merde. Mais pourquoi je raconte tout ça, moi ? Pourquoi je m’emporte ? Putain ! Fait chier. HoSeok ne sait plus quoi dire. NamJun et Jin Hyeong ont l’air super gênés et regardent le sol. Le singe n’en a rien à foutre comme d’hab. Il caresse une plante… Et son pote ne sait plus où se mettre. Putain. Ces cons de vieux me pourrissent la vie jusqu’ici.

    Au bout d’un moment, Jin Hyeong soupire et pose sa main sur mon épaule.

« Viens, je vais te passer une poche froide pour enlever la rougeur sur ta joue.
— Merci… »

Il m’emmène dans la cuisine, ouvre le congélo et en sort une poche bleue.

« Tiens, mets ça sur ta joue.
— Merci, Hyeong… et désolé…
— Ah ! T’inquiète, on est habitués à être traités de bâtards. Et on a fini par se faire à l’idée de ne pas avoir de mère à la maison. Et encore moins le fait d’avoir un père. Et puis sache que tu es très bon dans ce que tu aimes faire. Donc on s’en fout de tes parents. Et je te le répète, tu es toujours la bienvenue à la maison donc viens quand tu veux, OK ?
— Oui… merci… »

    Vraiment, merci Hyeong. Il me fait un sourire réconfortant et on repart vers le salon. Le macaque et son pote sont sur l’ordi, NamJun et HoSeok n’ont pas bougé. NamJun dans le canapé et HoSeok… Bah il est toujours debout, dans l’entrée, comme figé. Il est toujours tourné vers la porte, comme si j’y étais encore. Il a l’air choqué. Je me dirige vers lui, histoire de le débloquer un peu. Ah… Mon excès de gentillesse me surprend toujours.

« Eh ! HoSeok ! Reste pas bloqué comme ça ! C’est bon, je suis habitué à mes viens cons de parents, tu sais !
— YunGi… »

    Oh. Il bouge, enfin. Il se tourne vers moi tout doucement. Et subitement, il se jette dans mes bras en criant.

« YUNGIIIIII !!! Je suis désolé ! Je ne savais pas ! Je suis d’accord avec toi, tes parents sont horribles ! Je ne pensais pas que des parents pouvaient être comme ça avec leurs propres enfants ! Et tu es GÉNIAL ! Tu es excellent en rap et je t’admire beaucoup ! PARDON !!!
— Ouais, je sais, je suis génial, mais là… tu m’étouffes… HoSeok… Kof… Kof…
— Ah… Pardon… »

    Il se dégage enfin. Je reprends ma respiration. C’est que je suis fragile, moi. On ne compresse pas mon précieux petit corps comme ça ! Ca va le rendre difforme ! Je regarde HoSeok, il a les larmes aux yeux. Putain, c’est une meuf ou quoi ? Heureusement, il y a NamJun qui vient à la rescousse.

« Eh ! HoSeok ! C’est fini ! Bon, on continue le battle ou…
— Ou on reprend le karaoké ! le coupe HoSeok. Comme ça, tu pourras chanter avec nous YunGi !
— Ok, ça me va. »

    Je souris. HoSeok est de nouveau surexcité. Il ne lui faut vraiment pas longtemps à ce gosse. Jin Hyeong aussi affiche un sourire. Il propose aux deux nains de reprendre la séance de karaoké, ce qui les fait sauter de joie. Je ricane. Je vais pouvoir leur montrer la puissance de mon rap.

Gim SeokJin

 

    Ça doit faire trois heures qu’on chante, je n’ai plus de voix. Nous sommes toujours tous les six ensemble. C’est la première fois que je vois tout le monde réuni. YunGi qui s’entend bien avec Tae, c’est une première. Pourtant, là, ils sont en train de rire ensemble. HoSeok est tellement souriant qu’il a le don de rapprocher les gens.

    YunGi a l’air d’aller beaucoup mieux que tout à l’heure. Il rit, chante et a l’air plus détendu. La rougeur sur sa joue a disparu. Je soupire de soulagement. Je me dis que ça doit être difficile aussi d’avoir des parents comme ceux-là. Complètement intolérants. Pourtant, vu comment il en parle, sa sœur a l’air d’être complètement différente. Je ne l’ai jamais rencontrée mais vu ce qu’il en dit, elle a l’air calme… et douce.

    Je me suis souvent posé cette question : comment est-ce que les enfants peuvent être aussi différents des parents, des fois ? Je ne me souviens ni de mon père, ni de celui de Nam mais je me souviens de celui de Tae… et Tae n’a juste rien à voir avec lui. Ce petit a beau être le gars le plus bizarre que je connaisse, il est largement plus sain d’esprit que son père. Et Maman… je ne préfère pas y penser. Nam pète un câble dès qu’on parle d’elle. Du coup, on évite d’en parler. Je ne la déteste pas mais je n’ai pas non plus d’affinités particulières pour elle donc je m’en moque. Mais Tae, lui… J’ai l’impression qu’il a besoin d’elle. Enfin… je pense qu’il aimerait qu’elle soit là, qu’il aie une mère quoi. Je soupire. Bon. De toute manière, elle n’est pas là donc ça ne sert à rien de penser à elle.

    Je me reconcentre sur le karaoké. Tout le monde est surexcité. Même YunGi. En même temps, la musique est un des seuls moyens de le sortir de sa léthargie… hihi!

    Mon ventre gargouille. Mais il est quelle heure ? Je regarde l’heure en bas de l’écran : vingt heures passées… Bah dis donc, Tae est tellement absorbé par la musique qu’il ne s’est même pas plaint. En tout cas, il faudrait que je pense à faire à manger…

« Bon ! Les gars, je vais faire à manger. Vous pouvez tous manger ici si vous voulez. D’ailleurs, vous pouvez même tous rester dormir. Comme ça, on pourrait continuer à s’amuser ensemble. HoSeok, JiMin, vous en pensez quoi ? Il est déjà vingt heures passées donc…
— Hein ? Il est déjà cette heure là ? Merde ! Mais il faut que je rentre moi ! s’exclame JiMin. Désolé, Jin Hyeong, mais ma mère va péter un câble si je sens la bouffe… »

    S’il sent la bouffe ? Drôle de raisonnement. Bah. Chacun ses parents. Je me tourne vers HoSeok pour entendre sa réponse.

« Moi non plus, je ne pourrai pas, désolé. Ce soir, ma mère m’a promis de me faire mon repas préféré, héhéhé… En revanche, ça vous dit de tous venir chez moi demain ? Vous pouvez même déjeuner à la maison, si vous voulez ! C’était déjà prévu que NamJun etYunGi viennent mais Jin Hyeong, Jimin et TaeHyeong, vous pouvez venir aussi !
— Ça serait cool, ça ! Moi, ça me va. Tae, tu viens avec Nam, YunGi et moi ?
— OUI !!! Et je veux manger !
— T’inquiète, ma mère cuisine super bien ! Et toi, JiMin ?
— Venir manger, ça va être dur… Par contre, pour l’aprem, il n’y a aucun souci !
— Oh… Mais OK ! Donc les Gim et YunGi, vous pouvez venir à partir de onze heures ! Et toi, JiMin, c’est dès que tu peux ! C’est OK pour tout le monde ? »

    On acquiesce tous. Ses parents ont vraiment l’air d’être sympathiques. Je souris. HoSeok a vraiment le don de réunir tout le monde. Je suis content qu’il ait rencontré Nam.

    Du coup, JiMin et HoSeok nous disent au revoir et on se retrouve à quatre à l’appartement. Tae commence à se plaindre d’avoir faim et on commence tous à d’activer pour préparer le repas.

Jeong HoSeok

 

« Maman !!! Je suis rentré !
— Enfin là ! Tu sais, on a faim, nous !
— Pardon ma maman chérie que j’aime de tout mon cœur.
— Allez, c’est bon, arrête de faire ta tête de chien battu ! On passe à table ! Va prévenir ton père et ta sœur !
— Yep ! »

    Je cous vers la chambre de HoSu et lui crie qu’on mange. Puis, je redescends, vais au salon et annonce à Papa que ça y est, on passe à table. Vu qu’on m’attendait, je décide d’aider Maman à ramener les plats.

    On se met à table. Le curry est vraiment mon plat préféré. L’odeur est tellement bonne… Du coup, je me goinfre jusqu’au moment où je me rends compte que je n’ai toujours pas dit que les gars venaient demain.

« Maman, j’ai des amis qui viennent demain. Certains viennent manger ! Il n’y a pas de pr…
— Eh! Mais demain il y a JeongGuk qui vient pour qu’on puisse préparer notre exposé d’histoire!
— Et alors ? En quoi ça pose problème ?
— Bah vous allez faire du bruit !!!
— Tu nous prends pour des sauvages ou quoi ?
— OUI ! Enfin non ! Mais vous allez forcément faire du bruit !
— T’as qu’à bosser dans ta chambre !
— Mais je ne vais pas emmener un garçon dans ma chambre !
— J’y vais bien, moi ! C’est quoi le soucis ? Qu’est-ce qu’il a ce JeongGuk pour ne pas pouvoir aller dans ta chambre ?
— Mais toi, t’es mon FRÈRE !
— Bah oui, je suis ton frère et alors ?
— Mais tu le fais exprès ou t’es…
— OH ! STOP ! »

    Oups. Maman vient de hurler. Je me retourne vers Papa, il a l’air furieux, lui aussi. Je ne veux pas mourir ce soir… Tout ça à cause de HoSu et ses incompréhensibles problèmes. Parfois, elle me dépasse. D’ailleurs, elle a l’air de stresser aussi…

    Maman soupire.

« Bon. HoSu, tu utiliseras le bureau de ton père, demain, avec JeongGuk. Comme ça, vous n’irez pas dans ta chambre. C’est compris ?
— Oui, Maman.
— HoSeok, si ta sœur se plaint ne serait-ce qu’une seule fois du bruit, vous irez tous dehors. Compris ?
— Oui, Maman. »

    Et voilà. On vient de s’écraser comme des petits cacas devant l’autorité maternelle. C’est tellement rare et inhabituels que les parents s’énervent que lorsque ça arrive, c’est comme un volcan explosif. BOUM ! C’est l’apocalypse à la maison. Là, il semblerait que ça se soit limité à un tremblement de terre. Ouf…

    Le repas se finit en silence. Ni HoSu ni moi n’osons lancer de discussion. On commence à débarrasser quand HoSu me donne un coup de coude.

« Voilà ! C’est ta faute ! me chuchote-t-elle.
— Si tu n’avais pas fait ta chieuse, on n’en serait pas là, je te signale.
— Mais j’avais déjà prévenu depuis MERCREDI que JeongGuk allait venir !
— Et alors ? Depuis quand tu as l’exclusivité de la maison ? Et puis c’est qui ce JeongGuk, là ? C’est toujours le même mec ? Pourquoi il ne peut pas aller dans ta chambre ?
— JeongGuk ?!? C’est…
— HOSEOK !!!
— Merde… Oui, Maman ??? »

    Je me dirige vers la cuisine et vois Maman en train de fouiller dans le frigo.

« Vous serez combien à manger à la maison, demain ?
— Il y aura NamJun…
— NamJun ? Le garçon de l’autre soir ?
— Oui.
— Génial, je l’aime bien, celui-là. Très bien élevé.
— Oui. Il vient avec son grand frère et son petit frère.
— Oh !!! D’accord ! Il y aura beaucoup d’autres personnes ? Parce que je ne sais pas s’il y aura assez de nourriture pour en accueillir beaucoup plus…
— Non, juste une personne, YunGi. L’autre garçon de ma classe dont je t’ai parlé.
— Oh ! Celui qui a redoublé ?
— Oui, mais Maman, évite de dire ça devant lui…
— Bien sûr, voyons ! Tu me prends pour qui ??? Et donc, c’est tout ?
— Oui. J’ai un autre ami qui viendra, mais après manger.
— Très bien. Bon. On aura assez à manger alors. Pas besoin de faire de courses en catastrophe, demain matin. »

    Maman a l’air satisfaite. Elle affiche un grand sourire. Cool, elle est calmée. Je reviens vers HoSu et je lui fais un gros câlin en lui promettant de ne pas faire trop de bruit pour éviter de les déranger. Et voilà, on a fait la paix. De toute manière, ça ne dure jamais longtemps les disputes avec ma chère petite sœur adorée que j’aime.

Lien vers la fic

Lien vers le chapitre précédent

Lien vers le chapitre suivant

Publicités

Publié le 5 septembre 2016, dans Happy...?, Mes fanfictions, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :