Happy…? : Chapitre 3 – Musique

Gim SeokJin

    On sonne à la porte. Je regarde l’heure, il est midi. Il est pile à l’heure ! Impressionnant. Je vérifie l’état du repas : tout est prêt. Parfait. J’espère qu’il aime les ramyeon maison car je suis plutôt fier du résultat. Ça sent bon, c’est bon signe.

NamJun entre dans la cuisine, suivi d’un autre garçon, sûrement son ami.

« Hyeong! Je te présente le pote dont je t’avais parlé. HoSeok, je te présente mon grand frère.
— Bonjour, dit-il en se courbant. Je suis Jeong HoSeok. Je suis dans la même classe que votre petit frère. Enchanté de faire votre connaissance.
— Oh la la! Pas la peine d’être aussi formel! Je ne suis pas beaucoup plus vieux que toi. Moi, c’est Gim SeokJin mais je préfère quand on m’appelle tout simplement « Jin ».
— D’accord! Alors enchanté, Jin Hyeong! »

    Et là, un gigantesque sourire prend place sur ses lèvres. Il a l’air beaucoup plus détendu, dis donc ! Je pouffe de rire en le voyant sourire à ce point. Il a l’air bête, comme ça, à me montrer toutes ses dents ! Longues dents, d’ailleurs. Comme à peu près tout sur son corps, en fait. Visage, bras… Pourtant, il est plus petit que moi. Bizarre…

« Jin Hyeong! J’ai faim!!! On mange quand? »

    Taetae déboule dans la cuisine sans prêter attention au nouveau venu. Il se jette à ma taille et me fait ses yeux de chien battu.

« Hyeong, j’ai faim…
— Ne t’inquiète pas, c’est prêt! Mais dis bonjour déjà!
— Ah! Bonjour! dit-il en lui faisant un simple signe de main.
— HoSeok, je te présente mon petit frère, TaeHyeong, l’introduit NamJun en soupirant.
— Salut TaeHyeong! Moi, c’est Jeong HoSeok! Ravi de faire ta connaissance! »

    TaeHyeong me lâche enfin pour faire une sorte de chorégraphie à la Power Rangers tout en chantonnant « enchanté » avec un accent bizarre. Il éclate de rire et repart en annonçant qu’il va faire le couvert. HoSeok doit le prendre pour un fou. Je jette un coup d’œil à NamJun, il a l’air exaspéré, il s’est fait un facepalm. Je le plains encore plus. Je me tourne donc vers HoSeok pour m’excuser du comportement de Tae mais avant que je puisse dire quoi que ce soit, il éclate de rire.

« Il est génial, votre petit frère! Trop drôle! La prochaine fois, ce sera mon tour! »

    Hein ? Son tour ? Son tour de faire quoi ? De quoi est-ce qu’il parle? Je lance un regard interrogateur à NamJun qui me répond par un haussement d’épaules, signe que lui non plus ne comprend pas.

    HoSeok et lui prennent des plats et partent les poser sur la table, en discutant. Ah, ces jeunes… Ils ont trop d’énergie. Je prends les boissons et m’installe à table avec eux.

Jeong HoSeok

    Le repas est fini. On aide à débarrasser. C’était hyper bon! Simple, mais délicieux! J’observe les frères de NamJun. TaeHyeong sautille partout en tournant sur lui même, un peu comme une danseuse étoile. Jin Hyeong lui demande de se calmer, avec un air un peu agacé. TaeHyeong s’arrête et pose les assiettes dans l’évier. Il se dirige lentement vers Jin et d’un coup, il commence à faire une danse… comment dire… assez bizarre… un mélange de danse égyptienne et de danse de la pluie. Il danse autour de Jin Hyeong, comme s’il invoquait quelque chose, en chantant en boucle « Calmos, Hyeong ». Je pouffe de rire et Jin Hyeong se met aussi à rire en mettant sa main devant sa bouche. Ce TaeHyeong a l’air d’être un vrai clown. Je sens que je vais bien m’entendre avec lui. NamJun soupire une fois de plus et annonce qu’on va dans sa chambre, pendant que ses frères continuent à rire. Il semble gêné. Pourtant, je les aime bien, moi, ses frères!

    J’entre dans sa chambre et là, je m’émerveille. Il a un gros coin aménagé pour faire de la musique. Micro, casque, synthé, et j’en passe… Son bureau est grand et pourtant, il est complètement recouvert par son matériel. Le reste de la chambre est très simple. Un lit, une étagère et une armoire. Le strict minimum. Comme si ça vie se résumait à la musique. C’est vraiment impressionnant.

« Pas mal, hein?
— C’est super génial, tu veux dire! T’as dû mettre un temps fou pour amasser tout ça! Et ça a dû coûter une fortune aussi!
— Un peu, ouais, me répond-il en se grattant l’arrière du crâne, gêné. Tu veux voir ce que ça donne?
— Ouais, vas-y, montre! »

    Et là, il me fait écouter les reprises qu’il a faites. Elles sont… géniales. J’adore son rap! J’adore se paroles! Il reprend des chanson américaines et écrit ses propres paroles en coréen pour rapper par dessus. J’apprends que son nom de scène est Rap Monster. Ça lui va bien. Vraiment super bien! Et là, il me propose de tester son matériel. Je fais une petite impro. C’est trop génial. On se croirait dans un vrai studio. Il m’explique qu’aujourd’hui, ils vont s’enregistrer avec YunGi et Jin Hyeong. Et je vais pouvoir assister à ça ! J’ai vraiment énormément de chance d’avoir des amis comme eux !

Gim TaeHyeong

    J’aide Jin Hyeong à faire la vaisselle. J’aime bien faire la vaisselle. Ça fait de la mousse. Et qui dit mousse dit bulles. Et moi, j’aime bien les bulles. Je trempe ma main dans l’eau savonneuse. Je serre mes doigts et les desserre petit à petit afin de faire un rond avec mon pouce et mon index, puis je souffle. Ça fait une bulle. Elle est énorme. Je me regarde dedans et me vois de toutes les couleurs, en mode psychédélique. J’éclate de rire. Jin Hyeong, lui, éclate ma bulle et me balance de l’eau savonneuse dans la figure en me disant de rincer la vaisselle au lieu de faire l’imbécile. Ça atteint mes yeux. Ça pique. J’ai mal.

« Hyeong! Tu m’en as mis dans les yeux! Tu m’as fait mal! J’ai mal! Maman… »

Il commence à s’excuser et j’en profite pour lui mettre de l’eau savonneuse dans ses gants en criant « VENGEANCE !!! ». Et je pars en courant vers le salon en l’entendant rouspéter dans la cuisine. Il me fait rire, Hyeong, à toujours vouloir mettre des gants pour faire la vaisselle. Ou pour faire le ménage, aussi. Ou pour plein de chose, en fait. Il dit qu’il ne veut pas abîmer ses mains. Une vraie princesse !

    Je me jette dans le canapé et commence à me rouler dessus. J’aime bien me rouler dans le canapé. C’est trop marrant. Surtout avec les coussins qui font des sortes de bosses. Je continue jusqu’à ce que quelqu’un sonne à la porte. Je saute hors du canapé et me rue vers l’entrée. Ça doit être JiMinie ! J’ouvre tout content et me retrouve devant YunGi, le pote de NamJun Hyeong. Pfff… Trop nul.

« Salut le macaque! Je viens voir ton frère.
— Eh! Je ne suis pas un macaque!
— Si. T’es aussi sauvage qu’un macaque donc t’en es un. Regarde, tu ne dis même pas bonjour alors que je suis ton hyeong. Malpoli, va. Et irrespectueux, en plus, ajoute-t-il en soupirant.
— … Bonjour »  je réponds à contre-cœur.

    Il affiche un sourire satisfait et fait un détour pour dire bonjour à Jin Hyeong avant d’aller directement vers la chambre de NamJun Hyeong. Je pense qu’il ne m’aime pas… En tout cas, il m’énerve ! Je ne suis pas un macaque ! Encore, s’il avait dit chimpanzé ou marsupilami… Ouais, c’est cool un marsupilami. Ça a beaucoup de force et une super longue queue. Et c’est jaune. Ouais, c’est super méga cool un marsupilami. J’entre sans frapper dans la chambre de NamJun Hyeong et je les vois me regarder avec des yeux ronds.

« OUBA!
— Qu’est ce que tu fous, Tae? Va plutôt appeler Hyeong, on l’attend, là, m’ordonne Nam Hyeong.
— OUBA! OUBA! Eh, visage pâle! Quitte à être un singe, je préfère être un marsupilami! OK? T’as compris? OUBA!!! »

    Et je repars en claquant la porte. Je sautille à pieds joints jusqu’à la cuisine en hurlant « OUBA, OUBA ». Jin Hyeong me regarde comme si j’étais fou, mais j’ai l’habitude. Je commence par lui crier « OUBAAAAAA~ ! » en frappant mon torse et il explose de rire en se cachant la bouche, comme toujours.

« OUBA! Hyeong, Hyeong a dit qu’ils t’attendaient dans sa chambre! OUBA!
— Ah oui! J’avais oublié que c’était moi qui chantais le refrain. J’arrive!
— OUBA!!! »

    Il prend soin d’enlever ses gants et son tablier. Puis, il se dirige vers la chambre de NamJun Hyeong.

Bak JiMin

    Je sonne à la porte de mon meilleur pote. J’entends quelqu’un arriver en courant, ça doit être lui. Je souris d’avance. La porte s’ouvre et…

« OUBAAAAA~ !
— OUBA! Hein? Attends! Pourquoi « ouba », au fait?
— J’ai décidé d’être un marsupilami! OUBA!
— Un marsupilami??? »

    J’éclate de rire. Il rigole aussi. Oui, mon ami est bizarre. Mais je l’aime bien comme ça. Il ne se prend pas la tête, au moins. Quand je suis arrivé à Séoul, tout le monde se moquait de moi, de mon accent. Lui, il est simplement venu vers moi et m’a dit que je parlais bizarrement mais qu’il aimait bien. Ça m’avait surpris, mais au moins, lui, il ne se moquait pas.

On s’installe dans le canapé pour jouer à la Game Cube. Apparemment, ils n’ont pas trop les sous pour acheter une meilleure console. Mais moi, ça me convient parfaitement. On décide de jouer à Smash Bros Melee. On a juste le temps de lancer le jeu qu’on entend une explosion de rire venant du coin des chambres. Je regarde Taetae avec un air interrogateur.

« Ne fais pas attention, ils chantent. En plus, ils enregistrent, je crois. Il y a de potes de Nam Hyeong qui sont venus.
— Oh! Trop bien! J’aimerais bien pouvoir chanter, moi aussi, j’ajoute, envieux.
— Ah ouais? Mais eux, ils rappent, je crois. Genre comme ça! »

    Et là, il commence à rapper avec sa grosse voix. Enfin, si on peut appeler ça du rap. J’éclate de rire et essaie moi aussi. Sauf que je ne suis pas meilleur que lui. Il rit et commence à faire des danses bizarres. Je me joins à lui et on commence à danser n’importe comment au milieu du salon. On doit avoir l’air cons comme ça. C’est pour ça que je l’aime bien. Il ne se prend vraiment pas la tête. Et ça, ça m’aide à me détendre.

    On finit par s’essouffler et on s’affale danse le canapé. On ne devait pas jouer, à la base ?

« Bon, du coup, on joue ou pas? Ou t’as trop peur que je te rétame?
— Tu rigoles?!? Je vais t’exploser, t’électrocuter, te laminer avec Pikachu!
— Hein? Tu vas prendre Pikachu?
— Ouais! Solidarité entre jaunes! OUBA! »

    Ah oui, c’est vrai. Il a décidé d’être un marsupilami. Je ne cherche pas plus loin. On allume choisit nos persos et on commence à jouer. N’empêche, je ne mentais pas quand je disais que j’aurais aimé chanter, moi aussi. Sans vouloir me venter, je trouve que je chante plutôt bien, en plus. Je me donne à fond à chaque fois qu’on va au karaoké, avec Tae. D’ailleurs, lui aussi, il chante plutôt bien. Même s’il a une voix assez spéciale.

    Merde ! Il faut que j’arrête de réfléchir à ça sinon, je vais perdre. Contre un vulgaire Pikachu, en plus!

Min YunGi

    Mon portable sonne. Je suis encore chez NamJun. On vient de finir d’enregistrer. Oh, c’est Nuna.

« Allo? Nuna? lui fais-je avec une voix mielleuse.
— Putain, qu’est-ce que tu fous? T’es où? »

    Ouh là. C’est rare que Nuna soit aussi vulgaire. Quelque chose ne va pas. J’ai dû faire une connerie.

« Je suis chez Nam. Pourquoi? Il y a un problème?
— Bah oui! Il est vingt heures passées! On va manger et les parents pètent un câble parce tu n’es pas encore rentré!
— Hein? Vingt heures passées? »

    Je panique et regarde l’heure sur l’ordi de NamJun. Vingt heures dix-huit. Merde. Elle a raison. Je vais me faire tuer.

« S’cuse Nuna. Je pars de suite! Tu peux faire patienter les vieux, steup’?
— YunGi!!! T’abuses!!!
— Allez… S’il te plait… Sois sympa…
— OK, répond-elle après un soupir. Je vais leur dire que tu es coincé dans les embouteillages. Mais grouille-toi!!!
— Merci Nuna! Je t’adore! »

    Je raccroche. Putain. Fait chier. Les vieux vont encore râler comme des poux. M’emmerdent, ceux là. Bon. Je prends ma veste et mes affaires sur le lit de NamJun. Faut pas que j’abuse, non plus.

« Tu pars? me demande NamJun, étonné.
— Bah ouais! Regarde l’heure! Mes vieux vont m’exploser!
— Merde! s’exclame-t-il avant de se tourner vers son deuxième invité. HoSeok! Et toi? Tu devrais rentrer aussi, non? Tes parents ne vont pas s’inquiéter?
— Nan, ça va. Ne t’inquiète pas. Ils sont plutôt cool. Et on est samedi.
— Chanceux, va. Les miens sont plutôt relous.
— D’ailleurs, ça va aller ,Yun? me demande NamJun, l’inquiétude se lisant facilement sur son visage.
— Si tu veux, tu peux rester dormir ici, me propose Jin Hyeong, habitué à m’héberger quand les vieux deviennent trop chiants. Tu sais que tu es toujours la bienvenue.
— Non, ça va aller, merci. Nuna me couvre. Allez, j’y vais! Bye les gars! »

    Je me dirige vers l’entrée et je mets rapidement mes chaussures. Putain. Je n’aime pas me presser. Mais là, Nuna ne va pas pouvoir me couvrir longtemps, vu l’heure. Et j’ai pas envie qu’elle se fasse engueuler, elle aussi. Je soupire et cours vers l’arrêt de bus.

    Il est vingt heures quarante cinq quand j’arrive à la maison. Je transpire, je déteste ça. Ça a l’air plutôt calme. C’est bon signe. J’entre dans le salon en annonçant que je suis rentré et m’excuse de mon retard.

« Tu es vraiment la honte de la famille, lance le vieux sans quitter son journal des yeux.
— Juste parce que je suis en retard? » je réponds au tac au tac.

Je vois Nuna me fusiller du regard. Je souffle pour me calmer. Le paternel reprend.

« Non, il n’y a pas que ça. Tu traines avec des gens de la populace. D’un autre côté, même eux valent plus que toi au niveau scolaire, si j’ai bien compr-
— Papa, Maman, j’ai faim. Il est tard! On va manger? le coupe Nuna, histoire de changer de sujet.
— YuNa chérie. Ne coupe pas la parole de ton père, c’est irrespectueux, la réprimande la vielle.
— Ah… Oui… Désolée…
— Ce n’est pas grave, mon poussin. Mais fais attention, d’accord? Tu as faim? Je vais réchauffer le repas.
— Oh! On perd tellement de temps à essayer de communiquer avec ton imbécile de frère que tu te retrouves à mourir de faim. Pourtant, il n’en vaut pas la peine. Tu as raison, on va se mettre à table » déclare-t-il en se levant.

Je serre les poings, sans répondre. J’ai envie de l’insulter mais je ne le fais pas. Nuna m’a encore sorti d’une engueulade avec les vieux. Je ne vais pas gâcher son travail. Et puis, j’ai la flemme, en même temps. J’ai utilisé toute mon énergie dans la chanson de tout à l’heure. Heureusement que j’ai le hip hop. Ça me permet de tenir. Et heureusement que j’ai Nuna, aussi. Merci Nuna.

Lien vers la fic

Lien vers le chapitre précédent

Lien vers le chapitre suivant

Publicités

Publié le 25 août 2016, dans Happy...?, Mes fanfictions, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :