Avant de te rejoindre : Chap 13 – Mort

 

Une larme coule le long de ma joue, je me sens partir. Mes paupières se ferment alors je te regarde une dernière fois avant de te rejoindre.

 

La soirée se déroulait sans encombre. On fêtait l’anniversaire de Big Jung. Tout le monde était plus ou moins saoul, les bougies avaient déjà été soufflées. Nam dansait comme un poulpe pour faire rire sa toute nouvelle copine, Jim faisait un concours de boisson avec Big Jung et ses potes de la fac, tandis que Tae discutait tranquillement avec Suzy sur le balcon. Hyuna, elle, était complètement torchée et avait fini par plaquer Jin contre un mur pour l’embrasser sauvagement. Jin avait d’abord été surpris puis s’était laissé faire et semblait ensuite bien en profiter. D’ailleurs, ils étaient en train de translater petit à petit vers une des chambres. J’espérais que Jin ne la considérait pas juste comme un coup d’un soir et que Hyuna ne regretterait pas ses actes le lendemain matin. Moi, j’avais suivi Hope à la cuisine pour l’aider à renouveler les boissons mais nous nous étions attardés sur un baiser qui trainait en longueur.

 

Au moment où nous allions revenir dans la salle principale, quelqu’un sonna à la porte. Sur l’écran de l’interphone, je pus vois que c’était une fille que je supposais être une amie de Big Jung mais en la voyant, Hoseok sembla paniquer et au lieu de lui ouvrir, il sortit en trombe de l’appartement. Tout d’abord surprise, je décidai ensuite de le suivre. En me rapprochant de l’entrée, j’entendis des cris.

  • … fous là? Comment tu nous as retrouvés?
  • C’est son anniversaire! Je n’allais quand même pas rater l’anniversaire de l’amour de ma vie!
  • Mais laisse nous tranquille, bordel! Espèce de tarée !

J’arrivai à ce moment et Hope parut gêné en me voyant. Il passa ses mains sur son visage pendant que je demandai :

  • C’est qui?
  • Moi? Je s-
  • C’est ma demi-sœur, coupa Hoseok froidement.
  • BELLE-SŒUR!!! Bientôt on sera mariés avec ton frère donc tu peux faire comme si c’était le cas !
  • Mais putain mais tu débloques complètement là !!! Il ne t’aime pas ! En quelle langue il faut te le dire ?
  • Tu es jaloux, c’est ça? Je sais que tu es amoureux de moi depuis longtemps mais je préfère ton frère, désolée.
  • Quoi ? Mais arrête de rêver ! T’es complètement folle! Je ne suis pas amoureux de toi et je ne l’ai jamais été ! Il faudrait être taré pour tomber amoureux de toi !

Je n’avais jamais vu Hope aussi énervé et haineux. Je ne comprenais pas grand-chose à ce qui se passait mais elle semblait dérailler complètement. La fille commença à perdre patience.

  • Bon, laisse-moi passer maintenant! J’aimerais voir Jinyoung.
  • Non! C’est mort! Je ne te laisserai pas gâcher son anniv! Tu nous as assez pourri la vie comme ça !
  • Dans ce cas…

Sans me laisser le temps de réagir, je la vis sortir un couteau de don sac à main et le planter dans le ventre d’Hoseok qui s’écroula dans un bruit sourd. Des flashs de la mort de ma mère me revinrent en mémoire et je me mis à hurler. Puis, dans une rage folle, je me jetai sur elle sauf qu’elle tenait encore son couteau alors je fus forcée de reculer suite à une entaille dans le bras.

  • T’es qui toi? beugla-t-elle. Toi aussi tu veux me voler mon Jinyoung???

Elle me menaça maladroitement avec son arme mais je réussis à  la lui arracher des mains. Je jetai le couteau au loin et la plaquai au sol en me mettant à califourchon sur elle. Je lui assenai plusieurs coups de poing dans la figure jusqu’à ce qu’un gémissement de Hope me ramène à la réalité. Je lâchais l’autre détraquée pour m’accroupir aux côtés du blessé et tentai de le rassurer tout en cherchant mon portable pour appeler les urgences. Une fois appelés, j’aidai Hoseok à stopper le saignement de son ventre en appuyant comme je pouvais sur sa blessure. Mais ses habits étaient imbibés de sang et une flaque commençait à se former au sol. J’essayais de le maintenir éveillé en lui parlant quand une violente douleur au dos me surpris, suivi d’une forte gêne pour respirer. Ma vue se brouilla rapidement, j’entendis Hoseok crier mon nom au loin et tout devint noir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque j’ouvris les yeux, j’étais dans une chambre d’hôpital, des fils accrochés au bras, un masque sur le visage avec un tube dans la gorge qui me donne des nausées et des bips incessants perturbant le silence de la salle. J’essayai de me redresser mais une violente douleur au thorax et au dos m’en empêcha. Je me mis alors à paniquer au fur et à mesure que les souvenirs de la soirée me revenaient. Les bips accélérèrent et un infirmier entra puis alerta le personnel de mon réveil. Quelques instants plus tard, il revint accompagné d’un médecin.

  • Bonjour mademoiselle. Ne vous inquiétez pas et essayez de vous calmer, vous êtes hors de danger maintenant.

Je me forçai à respirer plus lentement. Voyant que les bips ralentissaient et devenaient plus réguliers, il se mit à sourire.

  • Nous allons prévenir vos proches de votre réveil. Peux-tu t’en occuper s’il te plait ? demanda-t-il en s’adressant à l’infirmier qui s’inclina en guise de réponse avant de sortir de ma chambre. Est-ce que vous avez encore mal ?

Je hochai difficilement la tête, le tube m’empêchant de répondre. Il prit ce que je supposai être mon dossier au pied de mon lit.

  • Nous vous administrerons des antidouleurs.

Il nota quelque chose sur le dossier et reprit la parole.

  • Vous avez eu beaucoup de chance. Vous vous êtes pris un coup de couteau dans le dos au niveau des côtes et votre poumon droit a été touché. Heureusement, votre cœur est resté intact. De plus, vous avez perdu beaucoup de sang. Vous êtes donc restée inconsciente pendant près d’un mois.

Il feuilleta mon dossier.

  • Vingt-sept jours, plus précisément. Vous avez vraiment eu beaucoup de chance.

Je voulais demander ce qui était arrivé à Hoseok mais le tube faisait obstacle à mes paroles.

  • Nous allons vous faire passer quelques examens, vous pourrez voir vos proches en fin d’après-midi. Si les examens ne révèlent rien de grave, nous pourrons enlever votre aide respiratoire.

 

 

 

 

Quelques heures plus tard, on m’avait retiré le tube et j’attendais l’heure des visites assise dans mon lit. Les antidouleurs fonctionnaient très bien et je n’avais plus très mal mais étaient puissants et m’étourdissaient beaucoup. J’étais comme droguée à regarder le paysage s’assombrir par la fenêtre quand des personnes entrèrent dans ma chambre.

  • AREUM !!! crièrent à l’unisson Hyuna et Jimin en se jetant sur moi, m’arrachant un gémissement.
  • Faites attention, elle est blessée, les réprimanda Taehyung.

Il y avait mon père, Big Jung, Hyuna, Nam, Jin, Jim et Tae… mais aucune trace de Hope. Mon père m’enlaça silencieusement ce qui me surprit beaucoup mais je me laissai tout de même faire. Une fois qu’il se décala, je posai enfin la question qui me brulait les lèvres.

  • Qu’est-ce qui s’est passé ? Où est Hope ?

L’ambiance se refroidit instantanément. Tout le monde évita mon regard, certains regardant par terre, d’autres par la fenêtre ou ailleurs. Au bout de ce qui me parut durer une éternité, Big Jung prit la parole, la voix enrouée et le regard embué.

  • Je suis désolé… Hoseok ne s’en est pas sorti…

 

 

J’entendis à peine Hyuna sangloter dans les bras de Jin. Je ne fis pas vraiment attention aux larmes qui coulaient doucement sur les joues de mes amis. Je ne remarquai difficilement la main de mon père qui était venu serrer la mienne. Non. Mon cœur venait de s’arrêter. Ma respiration aussi d’ailleurs. J’avais l’impression d’être dans un cauchemar, d’étouffer dans mon corps. Je baissai la tête et laissai mes larmes couler à mon tour. Au moment où je sentis quelqu’un s’approcher de moi pour probablement m’enlacer, j’articulai difficilement.

  • Que… Qu’est-ce qui s’est passé ?

Face au silence pesant, je repris, d’une voix plus forte et désespérée.

  • Qu’est-ce qu’il s’est passé ??? Répondez-moi !!!

Big Jung s’avança timidement vers moi, réprima un sanglot et s’assit sur le rebord de mon lit.

  • Je… Je ne sais pas exactement ce qu’il s’est passé. Mais Hyemi, la fille du mari de ma mère, a sonné comme une dingue à la porte et la connaissant, je n’ai pas voulu qu’elle monte alors je suis descendu. Quand je suis arrivée en bas, je l’ai vu avec plein de sang sur elle, vachement amochée et un couteau à la main. E-Elle me disait qu’elle ne voulait plus qu’on soit séparés et qu’elle m’aimait et qu’elle voulait rester avec moi pour l’éternité. Elle a voulu m’attaquer avec son couteau mais heureusement, les secours sont vite arrivés et l’ont maîtrisé. En revanche, je me suis aperçu à ce moment que vous étiez tous les deux au sol, baignés dans une flaque de sang. Tu étais plus ou moins sur lui et il te tenait sans ses bras, comme pour te protéger. Je ne sais pas depuis combien de temps vous étiez comme ça. Les urgences vous ont embarqué. Vous étiez tous les deux dans un état critique. Vous aviez perdu beaucoup de sang et on ne savait pas si vous alliez vous en sortir.

Il prit une pause et essuya ses larmes. Il renifla bruyamment et regarda le plafond comme pour ravaler ses larmes.

  • H-Hoseok est mort au petit matin et toi, tu es restée dans le coma. Je… Je suis vraiment désolée…Ma demi-sœur est instable et… C’est pour ça qu’on est partis de la maison… Elle n’arrêtait pas dire qu’on allait se marier et que Hoseok était un mauvais perdant… O-On a grandi ensemble, pourtant… Mais elle a pété un câble alors dès que j’ai pu, j’ai pris un appart et… Je suis désolé… Pardon… C’est de ma faute si…

Il fondit en larmes. Je ne voulais pas en entendre plus. C’était un pur cauchemar.

 

 

 

Quelques jours plus tard, mon état physique s’était bien amélioré. Mais ce n’était que physique. Je n’avais plus goût à rien. Alors une nuit, alors que l’effectif du personnel hospitalier était fortement réduit, j’en profitai pour m’enfuir. J’enfilai ma veste et me glissai discrètement hors de l’hôpital. J’avais encore un peu mal mais je m’en fichais pas mal. J’allai dans un quartier peu recommandable et m’arrêtai à une épicerie de nuit pour acheter une  bouteille de vodka et des lames de rasoir. Le vendeur, à moitié défoncé, ne me demanda même pas ma carte d’identité et ne fit aucune remarque sur mon accoutrement qui montrait que je sortais tout droit de l’hôpital, ni sur ce que j’achetais. J’errai ensuite dans les rues à la recherche d’un dealer, ce qui ne prit pas beaucoup de temps. Je savais qu’il y en avait beaucoup dans ce quartier. Je lui achetai du cannabis et il me donna quelques feuilles pour me dépanner. Enfin prête, je rentrai chez moi et me faufilai discrètement dans ma chambre en prenant soin de ne pas réveiller mon père.

Je m’assis à mon bureau et griffonnai quelques lettres d’adieu pour mes proches. Une pour mon père lui disant que je vais rejoindre Maman et Hope et que je suis désolée de lui avoir arraché Maman mais que je l’aime et que je comprends qu’il m’en ait voulu tant de temps. Une autre pour Tae et Jim pour leur dire de s’accrocher, de réussir leur vie, pour leur rappeler qu’ils sont merveilleux et qu’ils m’avaient sauvé. Une pour Hyuna, Nam, Jin et Jinyoung pour leur demander pardon de préférer rejoindre celui que j’aime plutôt que de rester avec eux. Je précisai que Jinyoung n’avait pas à s’en vouloir et qu’il n’était en aucun cas responsable des actes de sa demi-sœur. J’ajoutai sur toutes les lettres que je les aime et versai une larme d’adieu.

Puis, décidée, j’ai roulé tranquillement mon pétard, récupéré la photo de Hope au fond de mon tiroir et me suis assise à même le sol dans un coin de ma chambre.

Et me voici. Eternelle victime de dégâts collatéraux. Je sens mes forces me quitter tandis que mon corps se fait de plus en plus léger. Finalement, je me suis plus ou moins habituée à ton prénom. Et puis je ne te l’ai jamais dit clairement alors que toi, tu me l’as dit plusieurs fois, mais je t’aime. Alors attends-moi, Hoseok, j’arrive tout de suite.

 

Lien vers la fic

Lien vers le chapitre précédent

Lien vers le chapitre suivant

Publicités

Publié le 12 août 2016, dans Avant de te rejoindre, Mes fanfictions, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :