Avant de te rejoindre : Chap 10 – Papillon

 

J’étais seule, mon père étant parti le matin même. Je rentrais tout juste des cours. La lourde ambiance créée par mon père dans la maison avait disparu, laissant comme un énorme vide derrière elle. En effet, la maison était comme morte, sans vie. Ma mère n’était plus là depuis longtemps mais rien n’avait changé depuis. La décoration était la même, mon père ne voulant rien changer. C’était comme si le temps s’était arrêté. Nous restions coincés dans cette journée funèbre. Finalement, sans la présence de mon père, je me sentais encore plus oppressée dans cette maison.

Sur un coup de tête, je décidai d’envoyer un message aux autres.

Vous pouvez venir chez moi?

Même pas une minute plus tard, je reçus une réponse de Jimin.

Quoi? Chez toi? Et ton père?

Jim, je t’ai dit ce matin qu’il était parti jusqu’à dimanche… T’écoute rien, ma parole…

Ah oui! C’est vrai! Trop bien! Je viens!

Je secouai la tête d’exaspération et un nouveau message arriva. C’était Jung.

Areum!!! C’est le premier message que tu m’envoies! Je suis trop heureux!!! Au fait, t’habites ou?

Je lui envoyai mon adresse et regrettai aussitôt. Pourquoi lui avais-je proposé de venir? Je  me rendis alors compte que l’appréciais peut-être un peu, après tout… Sinon, pourquoi lui avais-je proposé sans même réfléchir ? Ç’avait été une sorte d’automatisme.

Finalement, Nam et Hyuna ne pouvaient pas venir, ayant déjà prévu une autre soirée. Pareil pour Seokjin. Tae avait confirmé sa venue mais avait précisé qu’il arriverait assez tard et Jimin devait diner en famille avant de venir. Du coup, Jung fut le premier à sonner à la porte de chez moi. J’ouvris la porte pour faire face à son visage d’imbécile heureux, le sourire scotché au visage.

–          J’ai apporté des bières et du soju!!!

–          Cool! Entre.

Il se déchaussa et nous nous installâmes dans le salon.

–          Les autres ne sont pas là?

–          Seokjin, Nam et Hyunnie ne peuvent pas. Tae et Jim arrivent plus tard.

–          Oh…

Il paraissait gêné tout d’un coup. Il se tritura les mains, jeta des coups d’œil partout dans la pièce et se leva brusquement.

–          Tu me fais visiter?

–          Hein? Ouais, si tu veux. Mais je comptais plutôt le faire quand Tae et Jim seraient la.

–          Pourquoi? Ils ne sont jamais venus?

–          Non, jamais.

–          Ah ok… HEIN???

–          Eh! Gueule pas!

–          T’es sérieuse??? Ils ne sont jamais venus?

–          Non, jamais. T’es sourd ou quoi?

–          Mais pourquoi?

–          Parce qu’il ne vaut mieux pas.

–          Je vois pas pourquoi, c’est cool chez toi.

–          Si tu le dis…

Il recommença à détailler la pièce et observa les différentes photos accrochées aux murs.

–          Oh! C’est toi???

–          Bah oui, tu veux que ce soit qui?

–          Chais pas, ta petite sœur…

–          Je suis fille unique.

–          Et là, ce sont tes parents?

–          T’es con ou tu le fais exprès???

–          Oh là! Calme-toi, je demandais juste!

Il continua à regarder les photos attentivement.

–          C’est trop bizarre, t’as l’air d’être encore une gamine sur toutes les photos.

–          Peut-être parce que j’ai moins de dix ans sur toutes les photos, justement, répliquai-je ironiquement.

–          Mais pourquoi vous n’accrochez pas de photos plus récentes ?

–          Parce qu’il n’en existe aucune. On n’a plus pris de photos depuis.

–          Pourquoi? Elles sont cool.

–          Parce que ma mère est morte.

Il resta bouche bée. Je soupirai et décidai de le laisser la pendant que j’allais à la cuisine pour commencer à nous faire à manger.

 

 

–          Eh! Mais tu cuisines super bien!

–          Merci…

–          Tu ferais une super maman!

Je rougis sur le coup et Jung rigola.

–          Au fait, ils t’ont dit à quelle heure ils venaient?

–          Non, ils n’ont rien précisé.

–          Ok.

–          Pourquoi? Je te fais chier, c’est ça ? Ou alors, tu te fais chier?

–          Oh non pas du tout ! C’est juste que je boirais bien une petite bière…

–          Pourquoi tu ne le fais pas?

–          Bah… Ça se fait pas pour eux, non?

–          Te prends pas la tête, bois si t’as envie de boire.

Il prit alors une canette dans le frigo et une fois le diner fini, nous nous installâmes avec quelques boissons dans le salon. Après quelques verres de soju, Jung était déjà bien éméché et je  devais avouer que je n’étais pas très fraiche non plus. Fallait dire que j’avais mal dormi la nuit précédente à cause du comportement inhabituel de mon père. Ça m’avait trotté toute la nuit et je n’avais réussi à dormir qu’à plus de deux heures du matin. Nous étions installés cote à cote et Jung se tourna brusquement vers moi en affichant un air sérieux.

–          Areum… Tu sais, même si, hier, j’ai dit que je n’étais pas amoureux de toi, ce n’étais pas vraiment vrai… En réalité, je t’aime vraiment beaucoup…

Mes joues prirent feu immédiatement et il pouffa devant ma réaction. Je le regardai, étonnée. Pourquoi rigolai-t-il ? La colère monta soudainement.

–          Tu te moquais de moi? commençai-je en m’énervant.

–          Non, non! Pas du tout! Loin de là! Je t’aime vraiment! Tu m’as plu dès le premier jour! Tu te rends compte ? Même si tu m’as envoyé bouler, tu m’intéressais déjà. Alors ne crois pas que je suis en train de me moquer de toi… Je suis sincère. C’est juste que t’es trop mignonne.

Mes joues me brulèrent encore plus et je commençai à paniquer. Heureusement, quelqu’un sonna à ce moment-là. J’en profitai pour m’échapper et je l’entendis lâcher un petit « merde » de frustration. C’étaient Tae et Jim. Je les saluai et les fis entrer.

Le reste de la soirée se déroula sans encombre. Nous étions un peu éméchés tous les quatre et finalement, ils dormirent chez moi. Du coup, le lendemain matin, c’était la course. Chacun devait repasser chez lui avant d’aller en cours pour récupérer ses affaires. Vu que j’étais la seule qui n’avait pas à faire un trajet supplémentaire, je leur avais juste préparé le petit-déjeuner. Une fois fini, je les raccompagnai à la porte.

–          Du coup, on se rejoint à la pause, Hoseok! cria Tae.

–          Ouais, vu que je pense qu’on n’arrivera pas aussi tôt que d’habitude! Rigola Jimin.

–          Vous avez raison. Bon allez, je me dépêche! Ciao, à tout’!

–          Bye!

Puis, à peine avais-je refermé la porte que je reçus un message de Jung.

Tu n’es pas obligée de répondre maintenant mais sache que j’étais sérieux, hier. Ce n’était pas un effet de l’alcool. Je t’aime. Tu veux bien sortir avec moi?

Je restai sans voix devant le message. Après bien cinq minutes immobile dans l’entrée, je me mis quelques claques sur les joues pour me réveiller et décidai de prendre une bonne douche froide pour me remettre les idées en place. Je choisis alors de ne pas penser à cet événement mais quand je revis Jung à la pause, je rougis instantanément. Lui, il affichait son éternel sourire. Je saluai timidement Seokjin et Jung prit la parole.

–          Eh! Hyung m’a dit que Nam Hyung et Noona étaient dégoutes de ne pas pouvoir venir. Du coup, il propose une soirée chez nous après les cours. Ça vous dit?

–          Là ? Ce soir ? demandai-je, encore déstabilisée.

–          Oui ! Ce soir !

–          Cool! Ce soir j’ai rien de prévu, annonça Seokjin.

–          Moi, ça me va! déclara Jimin.

–          Ça me va aussi, j’ai pas très envie de rester chez moi en ce moment, ajouta Taehyung.

En effet, c’était une période durant laquelle son père buvait plus qu’à son habitude. Il était donc encore plus insupportable et difficile à gérer qu’habituellement…

–          Et toi, Areum? demanda innocemment Seokjin.

–          Hein? Moi?

–          Ouais, toi. Tu peux ou pas?

–          Bah elle peut vu que son père n’est pas la! N’est-ce pas, Areumiiiiie ~

Jimin m’avait dit ça en faisant une sorte d’aegyo bizarre. Je pouffai de rire et acceptai. Il se jeta alors sur moi tout content. Je remarquai Jung qui pinça un peu ses lèvres à ce moment-là. Jaloux? Je souris un peu à cette pensée. C’était mignon. Même si ma relation avec Jim n’allait jamais changer, sa réaction était tout de même attendrissante. Cette pensée me donna des sortes de mini-crampes d’estomac mais sans que ça fasse mal. C’était ça, les fameux papillons dans le ventre ? Je me rendis compte à ce moment que, malgré tout ce que j’essayais de faire croire aux autres et surtout à moi-même, je ressentais plus qu’une simple amitié envers lui… Mais il fallait que j’en parle aux autres. C’était trop nouveau pour moi.

 

 

 

–          J’EN ETAIS SUR !!! HAHAHA!

–          Jimin, ta gueule !

Ce fou avait limite hurlé en plein cours. Et forcément, ça n’était pas passé inaperçu.

–          Monsieur Park Jimin!

–          Oui, Monsieur? avait-il répondu en se levant.

–          DEHORS!!!

–          Oui, Monsieur!

Il sortit tout sourire sous les regards à la fois amusés et intrigués des autres élevés. Je ne savais pas comment il faisait pour s’en foutre complètement du fait qu’il venait de se faire virer de cours. Je soupirai et Tae prit la parole, mais en chuchotant. Pas comme l’autre surexcité.

–          Du coup, qu’est-ce que tu vas lui répondre?

–          Justement, c’est ça, mon problème…

–          Tu l’aimes bien, non?

–          Je ne sais pas…

–          Ce n’était pas vraiment une question, en fait.

–          Ah…

–          Je pense que tu devrais peut-être essayer. Il est assez compréhensif et surtout, il a l’air de beaucoup tenir à toi. Et il ne te laisse pas de marbre. Tu ne t’es jamais comportée comme ça, avant. Il te chamboule complètement, et ça se voit.

Mes joues reprirent feu pour la énième fois de la journée et les papillons recommencèrent leur pogodans mon ventre. Je n’en revenais pas. Tae venait de clairement me donner le feu vert. Dire qu’il se méfiait, au début. Je commençais à franchement hésiter. Tae n’accordait pas sa confiance en n’importe qui… J’allais lui répondre quand mon portable vibra. Je le sortis discrètement de ma poche et y jetai un coup d’œil.

Kyaaaa~ J’étais sure! Fonce! Accepte! Qu’est-ce que t’attends?!?

Je soupirai face au message de Hyuna. Mais bon. Je savais à quoi m’attendre. C’était Hyuna, après tout. Je n’avais rien envoyé à Nam. Il se serait foutu de ma gueule. Bon. Tout le monde semblait me pousser à accepter sa proposition. Et puis, après tout, rien ne m’empêchait de rompre si ça ne me convenait pas. Et s’il tentait quoi que ce soit de bizarre, je pouvais le mettre à terre en deux secondes. Il n’avait pas l’air très robuste et je n’étais pas faible. J’avais donc pris ma décision.

 

Lien vers la fic

Lien vers le chapitre précédent

Lien vers le chapitre suivant

 

 

Publicités

Publié le 15 juin 2016, dans Avant de te rejoindre, Divers, Mes fanfictions, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :