Trois en un: Une journée classique

 

J’ouvre les yeux. Encore et toujours ce plafond blanc. J’aime bien le blanc. Je me redresse et regarde autour de moi. Il n’y a que le strict minimum : un lit, un bureau, une chaise et une armoire. Quelqu’un ouvre la porte sans frapper et se jette dans mes bras.

–          Mon amouuuuuur ! Tu es réveillé ?

–          Jin, putain, dégage ! Je ne suis pas ton amour, merde !

–          Oh… C’est Suga, c’est ça ?

–          Oui, maintenant, dégage de là.

–          T’es vraiment pas drôle ! Rends-moi mon Kookie d’amour !

–          Hors de question, après vous allez faire des trucs bizarres avec mon corps !

–          D’après le Docteur Park, c’est pas ton corps, c’est celui de Kookie chéri !

–          Bah là, c’est mon corps, alors dégage !

Je le force à sortir de la chambre. Pourquoi il n’y a pas de verrous sur ces portes de merde ? Parce que t’es dans un hôpital… Oh toi, ta gueule. Pas envie. Bah ta gueule quand même. Et moi ? Toi aussi, tu la fermes. Surtout toi en fait. Eh ! Vous êtes méchants ! M’en fous. Bon, il fait faim. On va manger ? Ouiiiiiii !!! Tu me laisses manger ? Allez, s’il te plait !!! Ça dépend du repas. Et puis, ça dépend de Junie.

Je vais vers la cantine pour le petit déjeuner. Jin revient me voir en sautillant.

–          Cette fois, c’est Kookie ?

–          Non, toujours moi.

–          Oh tu es nul.

–          Cool. Il est où, Nam ?

–          Sa famille est venue lui rendre visite, il ne sera pas là pour la journée.

–          Ah…

–          Bah c’est cool, non ? T’auras pas à gérer ses crises !

–          Mouais… J’aurais aimé le voir, moi.

–          Bon, je vais manger avec Hopie, moi. Il est bien en ce moment. C’est toujours mieux que d’être avec un déprimé comme toi.

–          Le déprimé, il t’emmerde.

–          Déprimé et vulgaire en plus ! lance-t-il en s’enfuyant.

Eh. Soit plus gentil avec lui. Nan. Alors ? Tu me laisse manger ? D’accord… De toute façon, il n’y a rien de bon dans cette cantine.

–          WOUHOU !!! C’est enfin mon tour !

Tout le monde me regarde bizarrement mais je m’en fiche. Les deux autres me laissent rarement le contrôle car ils pensent que je vais faire n’importe quoi. Tu fais toujours n’importe quoi. C’est faux ! C’est vrai. Eh ! En tout cas, ne nous casse pas une jambe ! T’inquiète…

–          Héhéhé ! Je suis de retour !

–          Kookie ? lance Jin plein d’espoir.

–          Nan !

Je lui fais le signe de la victoire et il comprend aussitôt. Son sourire s’efface quelques secondes pour réapparaitre aussitôt. Bah oui, je suis quand même plus sympa que Suga ! Eh ! L’alien, je t’entends, tu sais? Je sais ! Alors ta gueule ! Non ! Arrêtez… Vous me fatiguez…

–          V !!!! Je suis trop content de te voir ! Tu apparais rarement ces derniers temps !

–          Héhé ! Je vois que t’es en forme, Hopie !

–          Oui, d’après le Docteur Park, je suis en phase maniaque.

–          Trop bien ! La dernière fois qu’on s’est vus, t’était en phase dépressive, non ?

–          Ouais ! N’empêche, je préfèrerais rester dans cet état tout le temps, moi. Mais je pense que là, c’est bon ! Si je reste assez longtemps dans cet état, je vais pouvoir sortir d’ici !

–          Oh…

–          Mais t’inquiète, je viendrai vous rendre visite !

–          Oh oui ! Et tu m’amèneras un éléphant vert en peluche ?

–          Un éléphant vert ?

–          Ouais ! Avec un chapeau rouge !

–          Et un slip orange pendant que t’y es ?

–          Comment t’as deviné ?

–          Haha ! Je te connais trop bien. J’essaierai de trouver ça. Et toi, ma princesse, tu voudrais quoi ?

–          La collection entière des fournitures princesse Disney ! Et je ne suis pas TA princesse, je suis celle de Kookie !

–          Oui, oui, oui.

–          Jeon JeongGuk ! Vous avez fini de manger ? Vous avez rendez-vous avec le docteur Park dans cinq minutes ! me rappelle une infirmière.

–          Oh mince ! Vite ! Il faut que je mange vite ! Vite !!!!!!!!!!

Ne te jette pas sur la nourriture comme ça ! On va avoir mal au ventre après ! M’en fous ! Je veux manger moi !!! Bah mange moins vite ! Non, j’ai faim ! Il a raison, il y a le rendez-vous dans cinq minutes. Mais on s’en fout ! Non ! Si ! Non ! Fini ! Et c’est parti pour le psy !

–          Jeon JeongGuk ?

–          Râté, mon petit Park JiMin !  

–          Oh… V, je suppose ? Est-ce que je pourrais parler à JeongGuk ?

–          Bien sûr ! Bonjour Docteur.

–          Ah ! Bonjour. Comment allez-vous aujourd’hui ?

–          Ça va.

–          Et vos autres personnalités vont bien ? Je vois qu’elles sont toujours là.

–          Oui… Ça va…

–          Cela vous gêne de parler de vos autres personnalités ?  Vous savez que si vous le décidez, elles pourront disparaître…

–          Mais… Je ne veux pas…

–          Et vous pourriez sortir d’ici.

–          Putain, mais on fait partie de lui, pauvre con !

–          Ah… Suga, cette fois ?

–          Oui, médecin de mes deux. Je prends la main car le pauvre petit Kookie va encore s’écraser face à vous, cons de médecins.

–          Et vous ne pensez pas qu’il serait mieux de le laisser s’exprimer ?

–          Non ! Il est trop fragile. Et puis, on est tous les trois et c’est bien comme ça. Vous avez bien vu que vos médocs ne servaient à rien. Alors laissez nous sortir d’ici.

–          Je ne peux pas vous laisser sortir alors qu’il n’arrive pas à vous gérer. Vous réussissez encore à prendre le contrôle de son corps sans qu’il le veuille.

–          Mais on le protège ! Et puis c’est notre corps à nous aussi !

–          *soupir* Bon. Je suppose qu’on ne peut pas discuter dans ces conditions.

Laisse-moi lui parler, Suga. Non, Kookie ! Après, tu vas encore pleurer ! Mais non… Ou bien vous me laissez parler ? Non. Non. Pourquoi ? Parce que t’es complètement taré. C’est presque faux ! Presque. Donc c’est vrai. Pff… Bon, Kookie, je te laisse lui parler, mais tu ne t’écrases pas, compris ? Oui, oui.

–          C’est bon, c’est moi. On peut parler.

–          Ah ! Très bien.

–          …

–          Vous comprenez pourquoi vous êtes ici, n’est-ce pas ?

–          …

–          Vous aimeriez sortir ?

–          Oui et non…

–          Ah bon ?

–          Bah… Il y a Jin… Et puis, Suga a l’air de beaucoup tenir à NamJun… (T’occupe pas de moi, toi. Mais c’est la vérité, non ? Ouais mais quand même. Et moi ? Ah oui, c’est vrai ! ) Et V et HoSeok s’entendent très bien, aussi.

–          Mais vous vous rendez compte que ce n’est pas gratuit de rester ici ?

–          Oui… Je sais…

–          Et vous allez faire comment quand vos parents refuseront de payer ? Et puis vous voudrez encore rester ici s’il n’y a plus messieurs Kim SeokJin, Kim NamJun et Jeong HoSeok ?

–          Je ne sais pas…

–          Vous savez, vous pourriez sortir si vous prenez vos médicaments…

–          Je ne pense pas que…

–          Vous ne pensez pas que les médicaments vous soient utiles ?

–          Oui…

–          Alors, d’après vous, qu’est-ce qu’il faudrait faire ?

–          Il faudrait juste accepter qu’on est trois.

–          *soupir*

–          Désolé.

–          C’est moi qui suis désolé. Apprenez au moins à prendre le contrôle de votre corps. C’est le vôtre. Pas celui de V ou de Suga.

Ne l’écoute pas. Il dit de la merde. Ouais, il dit de la merde. Au pire, on fera semblant de ne plus être là si jamais on veut partir. Mais je ne veux pas que vous me laissiez, moi. Mais on ne te laissera pas, Kookie. Promis. Oui, on sera toujours là. Tu ne seras jamais seul. Si quelqu’un nous embête trop, je le tuerai comme j’ai tué notre baby-sitter.  Je suis d’accord. Donc vous ne m’abandonnerez jamais ? Non, jamais. Jamais !

Merci…

Bon allez, exceptionnellement, je te laisse aller voir ta princesse sans râler alors profites-en ! C’est vrai ??? Merci Suga ! Mais mettez une capote !!! Ouais, ouais !

–          Je sais. Mais c’est aussi leurs corps à eux. Nous sommes trois et au moins, eux, ils ne m’abandonneront jamais.

Je me lève et laisse le docteur Park bouche bée dans son bureau avant d’aller rejoindre ma princesse.

–          Ma jolie princesse tout plein d’amour tout rose ?

–          Kookie !!!

–          Oui ! C’est moi !

–          Cooooool ! répond Jin en m’embrassant.

Et voilà, c’est reparti pour une journée de niaiseries. Chut ! T’as dit que je pouvais en profiter ! Ouais, ouais… N’en profite pas trop quand même. Et après, c’est mon tour ? J’aimerais bien en profiter tant qu’il n’est pas dépressif ! Ok ok… Youpiiii !!!

 

 

 

 

Petite aide :

Suga

Kookie

V

 

Chapitre suivant

 

Publicités

Publié le 7 mars 2016, dans Mes fanfictions, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :